Expériences extraordinaires de la conscience

La pratique introspective est le lieu privilégié pour expérimenter des états inhabituels de la conscience. Sans avoir recours à des substances hallucinogènes, vous pouvez accéder ainsi à des expériences extraordinaires de la perception. Avec de la pratique, beaucoup de phénomènes deviennent ainsi possibles, grâce à l’usage guidé de votre imagination. De plus en plus d’informations sont disponibles aujourd’hui afin d’orienter efficacement votre pratique introspective vers ces expériences intenses qui portent en elles un potentiel de transformation important.

Dans cet article, je vous propose donc une petite rétrospective des expériences inhabituelles les plus connues. Une mise en garde cependant : je ne m’y préoccupe pas de l’interprétation de ces expériences. Que vous croyiez qu’il s’agisse d’un phénomène réel, d’une hallucination, ou d’un mélange des deux, cela vous appartient. Mais ce qui reste sûr, au-delà de l’interprétation, c’est que vivre de telles expériences peut être transformateur à plusieurs niveaux. Tout dépend de comment elles sont intégrées ensuite dans le quotidien.[emaillocker]

L’extase

Initialement, ma pratique introspective était avant tout corporelle. Les premières méthodes que j’ai étudié menant à l’expérience de type extatique étaient donc fermement ancrées dans le corps. Les voies taoïste ou yogique donnent lieu à de telles expériences. Les distorsions perceptives provoquées vont ainsi dans le sens d’une expansion dans l’espace allant jusqu’à provoquer une délocalisation de la conscience. Bien que les chemins qui mènent à l’extase soient personnels, une tendance globale, basée sur mon expérience et les retours que j’ai eu d’autres expérimentateurs, peut être décrite.

L’extase passe ainsi d’abord par une globalisation de la conscience du corps. Cette globalisation, lorsqu’elle se fait relâchement profond, devient orgasmique. La frontière entre l’intérieur et l’extérieur du corps devient poreuse et la perception corporelle s’élargit. Ce phénomène peut même mener à ne plus sentir son corps, à percevoir sa conscience comme flottant dans l’espace sans plus avoir de repères spatio-temporels. Les expériences d’extase sont donc dans la majorité des cas des expériences de bien-être intense. Mais il faut noter que le contre-coup peut aussi être important si on est pas préparé à l’intégrer dans la vie quotidienne. D’où le titre du fameux livre, Après l’extase, la lessive de Jack Kornfield.

La sortie de corps

La sortie de corps est un phénomène de plus en plus connu. Elle est décrite par la tradition spirituelle tibétaine, pratiquée dans certains courants chamaniques et étudiée en laboratoire depuis quelque temps maintenant. En terme perceptif, la sortie de corps consiste à se dédoubler. Cela arrive généralement pendant la période de sommeil. Apparemment, tout le monde sortirait de son corps pendant la nuit. Et c’est l’absence de souvenir qui nous ferait nier le phénomène. En utilisant le vocabulaire des pratiques énergétiques, le corps physique reste endormi alors que le double éthérique (la matrice énergétique du corps humain) sortirait de son enveloppe physique.

Cette expérience nous amène à nous voir de l’extérieur, allongé sur notre lit. Nous nous retrouvons dans un monde, communément appelé plan astral, où les limites physiques n’existent plus. A partir de là, de très nombreuses possibilités d’exploration sont apparemment possibles. Mais l’expérience peut faire peur. La plupart des personnes qui la vivent pour la première fois, sans s’être éduquées préalablement sur le sujet, croient qu’elles sont mortes. Comme n’importe quel autre apprentissage, il convient d’y aller progressivement, en restant à l’écoute de votre peur, véritable boussole intérieure.

Le rêve lucide

Le rêve lucide est une expérience apparentée à la sortie de corps. Il consiste à prendre conscience que l’on rêve au moment où l’on rêve. Cette prise de conscience provoque la plupart du temps une projection dans le rêve. On y entre ainsi comme on rentrerait dans un décor de cinéma. A la différence des rêves classiques dont on se souvient au réveil, le rêve lucide se caractérise par son intensité et son degré de réalité. Plusieurs degrés de lucidité existent, la perception de nous-mêmes et de notre environnement pouvant donc y être plus ou moins intense.

Une fois que vous vous retrouvez dans le rêve, vous pouvez interagir avec lui. Contrairement à l’univers de la sortie de corps, il y aurait apparemment encore davantage de possibilités d’exploration, bien que des passerelles existent entre ces deux types de phénomènes. On peut ainsi s’en servir pour vivre des expériences impossibles à réaliser dans la réalité physique. Dans le domaine, il n’y a pas de limites, hormis celles de notre imagination. Comme la sortie de corps, l’exploration du rêve lucide provient des traditions tibétaines et chamaniques, ainsi que des recherches plus contemporaines en laboratoire (notamment Stephen Laberge).[/emaillocker]